Le crapaud qui se trouvait beau

2

Sabine Thirel ; illustrations Eddo

Chevagny sur Guye : Orphie, 2016

(Collection Kanèl)

ISBN 979-10-298-0123-5 : 10 €

Album

A partir de 5 ans

 

 

Crapaud est très imbu de sa personne : il se trouve très beau et se regarde tout le temps. Aussi ne se fait-il pas d’amis. Il décide alors de changer d’horizons et s’installe en ville. Mais là non plus, personne ne s’occupe de lui, le trouvant trop prétentieux. Il retourne alors à Mare à Poule d’Eau et un jour c’est le drame : le reflet de la mare lui renvoie sa véritable image. Il se rend compte qu’il n’est pas plus beau que les autres crapauds. Un moment déprimé, il va rencontrer un petit crapaud qui deviendra bientôt son ami.

Une histoire bien écrite, avec beaucoup de dialogues qui donnent du rythme au récit, qui se termine avec une happy end. Les illustrations sont simples et colorées. L’ensemble est harmonieux et très lisible.

Cette histoire m’a rappelé un album écrit par « H » Patten « Clever Anansi and Boastful Bullfrog » (Anansi le malin et Crapaud le vantard, Frances Lincoln Children’s books, 2000).

P.N.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s